Le défi de l’éducation dans le monde

Marquée par une crise sanitaire mondiale, l’année 2020 enregistre un recul conséquent en matière d’accès à l’éducation. En 2015, les états membre de l’Organisation des Nations Unies (ONU) ont adoptés leurs objectifs de développement durable à l’horizon 2030. L’éducation de qualité pour tous est l’un des principaux axes. En cinq ans, de nombreux efforts ont été développés par les gouvernements et populations pour améliorer l’éducation, réduire le décrochage scolaire et restreindre les inégalités d’accès. Toutefois, le COVID-19 perturbe ces avancées dans de nombreux pays en développement. Bilan. 

Etat des lieux de l’éducation dans le monde 

En 2019, l’ONU comptait près de 260 millions d’enfants non-scolarisés. La principale raison demeure les conflits : 50% des enfants non-scolarisés en âge de fréquenter l’école primaire vivent dans une zone de conflit. En effet, les enfants grandissant dans un pays instable ont deux fois plus de chance de ne pas être scolarisés que les enfants des pays stables. Chez les adolescents, ce ratio passe même à plus de deux tiers. De surcroit, l’éducation se retrouve bien souvent au coeur des conflits. Selon Global Coalition to Protect Education from Attack, 12 700 attaques à l’encontre d’éducateurs et d’apprenants ont eu lieu entre 2013 et 2017. 

Par ailleurs, l’accès à la scolarisation ne signifie pas toujours une éducation de qualité. D’après l’ONU, 617 millions de jeunes à travers le monde ne possèdent toujours pas les compétences de base en mathématiques, en lecture et en écriture. Bien que la plupart de ces enfants vivent en majeure partie dans des pays en développement,  les écarts en matière d’apprentissage se creusent aussi dans les pays à revenu intermédiaire et élevé. Le manque d’investissement dans l’éducation est récurrent. D’après un rapport de la Banque Mondiale mesurant le capital humain des enfants dans le monde, bien que la plupart des pays progressent en matière d’éducation et de santé, un enfant né dans un pays à faibles revenus peut prétendre à 56% seulement de son capital humain potentiel. 

En outre, l’accès à l’éducation reste profondément inégal. En première ligne, les jeunes filles sont majoritairement sujettes au décrochage scolaire, en raison de discriminations ou de mariages précoces. Autre exemple, les enfants handicapés se voient régulièrement refuser l’accès aux bancs de l’école. 

Une amélioration de l’éducation ralentie par la pandémie de Covid-19 

L’objectif du développement durable 4 (ODD4) de l’Agenda 2030 vise à “assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et à promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous”. Depuis 2015, on peut noter quelques avancées. D’après Global Partnership for Education, 68,4 % des enfants ont achevé l’école primaire dans les pays partenaires touchés par la fragilité et les conflits en 2018, contre 66 % en 2013. 


Cette année, l’UNESCO comptabilise 224 millions d’enfants non-scolarisés dans le monde en raison des fermetures d’écoles liées à la pandémie de coronavirus. Parmi eux, 79 millions d’élèves se trouvent dans les pays en développement. Pour les jeunes enfants, une pause aussi longue en matière d’apprentissage représente un retard considérable et augmente le risque de décrochage scolaire. De plus, l’ONU estime qu’entre 42 et 66 millions d’enfants tomberaient dans l’extrême pauvreté en raison de la crise sanitaire mondiale. En 2019, on comptabilisait déjà 386 millions d’enfants dans cette situation. 

Seuls les pays développés ont pu mettre en place l’éducation à distance pour pallier la fermeture des établissements. Il faut rappeler qu’à l’échelle mondiale, 50% des élèves et étudiants ne disposent pas d’un ordinateur. En Afrique subsaharienne, on passe à 89%. 

A l’échelle globale, la situation tend à perdurer. Inspirés par la crise anglophone et la crise sanitaire au Cameroun, l’équipe de Skoole cherche à développer une solution durable qui permettrait de pallier les inégalités d’accès à l’éducation pour des raisons économiques, conflictuelles ou sanitaires. 

Rejoignez la discussion

2 thoughts on “Le défi de l’éducation dans le monde”

  • erotik

    Wow, wonderful blog format! How lengthy have you ever been blogging for? you make running a blog look easy. The overall glance of your site is magnificent, as well as the content! Cornelle Tedd Durkin

    Reply
  • cialis 5 mg die

    Very good article. I certainly appreciate this website. Continue the good work! Cordie Orville Lindahl

    Reply

Comparer les annonces

Comparer